Olivier Pasquiers

 Photographe

Une certaine fragilité

La création peut-elle se contenter d’être virtuelle ? Et pendant combien de temps ? Et si ce virus restait dans l’air ? Et si nous ne trouvions pas de traitement ? (C’est déjà arrivé, demandez autour de vous à vos amis LGBT ce qu’ils vivent avec le VIH depuis ... 30 ans ?).

 

Durant deux jours j'ai installé un dispositif pour réaliser des «portraits confinés» de tous ceux qui le souhaitaient et qui passaient devant la porte de mon "Chantier permanent"...

Les grandes expositions, les musées, doivent fermer, trop de gens s’y rassemblent qui viennent du monde entier. Mais les petits lieux, les galeries, les ateliers d’artistes ? Est-il plus dangereux de regarder à deux ou trois quelques œuvres que d’aller à la boulangerie ? En respectant les consignes essentielles.